Sortie cinéma du 20 novembre 2019

  • Mis à jour : 6 décembre

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du mercredi 20 novembre 2019

TELERAMA AIME PASSIONNEMENT

Cotation 5/5

- « LES MISÉRABLES »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 42min) - De Ladj Ly - Avec Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga - Genres Policier, Drame - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 4.3/5
Note du public : 4.1/5

Synopsis  :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes...

Critique : Télérama par Louis Guichard
À Montfermeil, la cité des Bosquets s’embrase à la suite d’une bavure policière, filmée par un enfant. Le cinéaste, habitant de ce quartier, transcende le film de banlieue. Magistral.

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « KNIVES AND SKIN »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 52min) - De Jennifer Reeder - Avec Marika Engelhardt, Raven Whitley, Audrey Francis - Genre Drame - Nationalité Américain

Notes et critiques
Note de la presse : 2.8/5
Note du public : 2.2/5

Synopsis  :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Suite à un rendez-vous nocturne, Carolyn Harper ne réapparaît pas chez elle dans sa petite ville bien tranquille de l’Illinois. Sa mère, qui dirige la chorale du lycée, est dévastée. Mais ses appels à l’aide ne sont entendus que par trois adolescentes et leurs familles, touchées par l’indifférence de la communauté - comme si cette jeune fille n’avait jamais compté. Une solidarité nouvelle va naître entre elles et les aider à surmonter le malaise que cette disparition révèle.

Critique : Télérama par Mathilde Blottière
Un thriller féministe troublant.

- « PAT ET MAT EN HIVER »
Date de sortie 20 novembre 2019 (0h 40min) - Avec acteurs inconnus - Genres Animation, Famille - Nationalité Tchèque

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
A partir de 3 ans
Programme de courts métrages dont les héros sont Pat et Mat.

Critique :

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « ANTHROPOCÈNE – L’EPOQUE HUMAINE »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 27min) - De Jennifer Baichwal, Nicholas De Pencier - Avec Charlotte Le Bon, Alicia Vikander - Genre Documentaire - Nationalité Canadien

Notes et critiques
Note de la presse : 3.1/5
Note du public : 3.1/5

Synopsis =
Les activités humaines laissent une empreinte profonde et quasi-irréversible dans l’histoire géologique et climatique de notre planète. Les réalisateurs du film ont parcouru le monde pour récolter les preuves de cette domination. En s’appuyant sur des techniques photographiques de très haute définition, Anthropocène : L’Epoque Humaine, témoigne de ce moment critique de l’humanité. Au croisement brillant de l’art et de la science, ce film est une expérience fascinante et provocatrice de l’impact de notre espèce détruisant la Terre.

Critique = Télérama par Jérémie Couston
Images rares, à la fois terrifiantes et sidérantes de beauté, enrobées de nappes de musique électronique qui renforcent l’atmosphère anxiogène… La voix off reste heureusement discrète et la parole est distribuée avec parcimonie et presque uniquement à des hommes qui luttent pour inverser la mortifère tendance.

- « IN FABRIC »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 58min) - De Peter Strickland - Avec Marianne Jean-Baptiste, Gwendoline Christie, Fatma Mohamed - Genres Thriller, Epouvante-horreur - Nationalité Britannique

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public : 3.2/5

Synopsis  :
Interdit aux moins de 12 ans
La boutique de prêt-à-porter Dentley & Soper’s, son petit personnel versé dans les cérémonies occultes, ses commerciaux aux sourires carnassiers. Sa robe rouge, superbe, et aussi maudite qu’une maison bâtie sur un cimetière indien. De corps en corps, le morceau de tissu torture ses différent(e)s propriétaires avec un certain raffinement dans la cruauté.

Critique : Télérama par Samuel Douhaire
La mise en scène est, comme d’habitude, brillamment stylisée et la bande-son impressionne par ses ambiances fantastiques… jusqu’à un curieux changement de personnage principal, beaucoup moins intéressant, à mi-parcours. Et sur près de deux heures, le fétichisme et l’hyperformalisme de Strickland, aussi fascinants soient-ils, finissent par lasser.

- « LA REINE DES NEIGES 2 »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 44min) - De Jennifer Lee, Chris Buck - Avec Emmylou Homs, Charlotte Hervieux, Dany Boon - Genres Animation, Aventure - Nationalité Américain

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : 3.9/5

Synopsis  :
A partir de 4 ans.
Pourquoi Elsa est-elle née avec des pouvoirs magiques ? La jeune fille rêve de l’apprendre, mais la réponse met son royaume en danger. Avec l’aide d’Anna, Kristoff, Olaf et Sven, Elsa entreprend un voyage aussi périlleux qu’extraordinaire. Dans La Reine des neiges, Elsa craignait que ses pouvoirs ne menacent le monde. Dans La Reine des neiges 2, elle espère qu’ils seront assez puissants pour le sauver…

Critique : aVoir-aLire.com par Virginie Morisson
La suite du plus grand succès de tous les temps au box-office mondial, dans la catégorie film d’animation, est l’occasion pour Disney de proposer l’un des plus beaux longs-métrages de son histoire. Une pure merveille et un grand moment de divertissement.

- « NOUVELLE CORDÉE »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 52min) - De Marie-Monique Robin - Avec acteurs inconnus - Genre Documentaire - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 4.4/5

Synopsis  :
C’est l’histoire de l’expérimentation « Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée », qui a été lancée dans l’agglomération de Mauléon (Deux-Sèvres) en 2015. À l’époque, Pierrick, Anne, Sébastien et les autres vivent dans une grande précarité. « On nous appelait les cassos », dit Philippe. Quatre ans plus tard, ils sont salariés dans la première « entreprise à but d’emploi » de France. Et leur vie a changé. « Une vraie résurrection », dit Sylvie. À leurs côtés depuis le début de cette incroyable aventure humaine et collective, la caméra capte la transformation physique et morale – les corps qui se redressent, les sourires retrouvés, la parole qui se libère – des anciens laissés-pour-compte de l’économie dominante, qui revendiquent aujourd’hui une nouvelle manière de travailler et de vivre ensemble. À l’heure des « gilets jaunes », un film pour montrer qu’il est possible de concilier solutions de fins de mois et de fin du monde.

Critique = Télérama par Jérémie Couston
La démarche, portée par l’association ATD Quart Monde, consiste à créer une entreprise « à but d’emploi », financée en partie par la réaffectation des prestations sociales, et censée fournir aux sans-emploi du coin un CDI au smic dans le recyclage, l’entretien des espaces verts, les services à la personne... Un nouveau modèle défendu avec émotion par les principaux intéressés dans un film pétri d’humanité.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOUS FAIRE UN

- « JOYEUSE RETRAITE ! »
Date de sortie 20 novembre 2019 - De Fabrice Bracq - Avec Thierry Lhermitte, Michèle Laroque, Nicole Ferroni - Genre Comédie - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 2.8/5
Note du public : 2.5/5

Synopsis  :
L’heure de la retraite est enfin arrivée pour Philippe et Marilou ! Ils s’apprêtent à réaliser leur rêve : partir vivre sous le soleil du Portugal. Au revoir le travail, au revoir la famille, au revoir les emmerdes ! Ils pensaient enfin être tranquilles… mais leur famille a d’autres projets pour eux !

Critique : Télérama par Jacques Morice
Le scénario s’enlise souvent dans la répétition. La caricature des portraits est un peu trop grossière pour être vraiment drôle.

« LES ÉBLOUIS »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 39min) - De Sarah Suco - Avec Camille Cottin, Jean-Pierre Darroussin, Eric Caravaca - Genre Drame - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.7/5
Note du public : 4.0/5

Synopsis  :
Camille, 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents intègrent une communauté religieuse basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. La jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies et ses propres tourments. Peu à peu, l’embrigadement devient sectaire. Camille va devoir se battre pour affirmer sa liberté et sauver ses frères et sœurs.

Critique : Télérama par Guillemette Odicino
Un premier film d’inspiration autobiographique, profond et lumineux.

- « TERMINAL SUD »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 36min) - De Rabah Ameur-Zaïmeche - Avec Ramzy Bedia, Amel Brahim-Djelloul, Slimane Dazi - Genres Drame, Thriller - Nationalités Français, Algérien

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : 2.6/5

Synopsis  :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Dans un pays plonge ? dans un climat d’inse ?curite ? et de conflit arme ?, un me ?decin tente malgre ? tout d’accomplir son devoir au sein d’un centre hospitalier, jusqu’au jour où son destin bascule...

Critique : Télérama par Jacques Morice
Malgré son scénario un peu maigre, Terminal Sud captive par sa dureté grave — le médecin, arrêté, est un moment torturé. Il offre aussi de belles échappées sauvages, dans des paysages arides où galopent des chevaux.

- « LES ENFANTS D’ISADORA »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 24min) - De Damien Manivel - Avec Agathe Bonitzer, Manon Carpentier, Marika Rizzi - Genre Drame - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public :3.3/5

Synopsis  :
Après la mort de ses deux enfants en avril 1913, la danseuse mythique Isadora Duncan a composé un solo intitulé "La mère". Dans un geste d’une grande douceur, une mère y caresse et berce une dernière fois son enfant avant de le laisser partir. Un siècle plus tard, quatre femmes font la rencontre de cette danse.

Critique : Télérama par Frédéric Strauss
Ni fiction, ni documentaire, ni spectacle filmé, c’est un film-atelier que propose Damien Manivel. Une gestuelle qui dit l’arrachement, le vide, passe par différents corps et se charge d’émotion

- « VIVRE ET CHANTER »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 45min) - De Johnny Ma - Avec Zhao Xiaoli, Gan Guidan, Yan Xihu - Genre Drame - Nationalités Chinois, Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : 3.9/5

Synopsis  :
Zhao Li dirige une troupe d’opéra traditionnel Sichuan qui vit et joue ensemble dans la banlieue de Chengdu. Quand elle reçoit un avis de démolition pour son théâtre, Zhao Li le cache aux autres membres de la compagnie et décide de se battre pour trouver un nouveau lieu, où ils pourront tous continuer de vivre et chanter. S’engage alors une lutte pour la survie de leur art.

Critique :

- « LA PASSION DE MARIE MADELEINE »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 35min) - De Marc Bielli - Avec Laura Ordaz Losavio, Jorge Diaz (II), Franck Partaud - Genres Documentaire, Historique -Nationalités Français, Espagnol

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Marie Madeleine, icône féminine de l’entourage du Christ est l’un des personnages les plus fascinants de la Chrétienté. Pécheresse, prostituée repentie, Apôtre des apôtres, compagne du Christ voire mère de ses enfants, la femme au pot d’albâtre est l’objet de multiples fantasmes depuis près de 2000 ans. Des évangiles, dont les apocryphes rejetés par l’Église, jusqu’aux récits les plus récents comme le best-seller de Dan Brown The Da Vinci Code, la littérature témoigne de l’importance de Marie Madeleine dans l’imaginaire des hommes. Un imaginaire qui semble répondre à un besoin jamais rassasié, éternellement insatisfait. L’Église primitive et ses pères ont jadis occulté celle qui fut le premier messager, le premier témoin de la résurrection du Christ. Ce n’est que très récemment que l’Église lui attribuera le titre d’Apôtre des apôtres. Néanmoins, il persiste cette impression que tout n’a pas été révélé et avoué sur l’extraordinaire destinée de cette femme. L’Art, comme pressentiment de la vérité, peut nous apporter un éclairage nouveau sur Marie Madeleine ainsi que la place qu’elle tenait auprès de Jésus. L’étude des tableaux représentants la sainte et leur décodage vont en effet s’avérer être stupéfiants.

Critique : Télérama par Marie Sauvion
Présenté à la Quinzaine des réalisateurs en mai dernier, le deuxième long métrage de ce cinéaste sino-canadien séduit par son esthétique (...) Dom­mage que le scénario archi documentaire — les acteurs rejouent un peu de leur histoire — pèche par son manque d’épaisseur et ses digressions fantasmatiques maladroites.

- « QUAND LES FILLES FLIRTAIENT AVEC LES DIEUX »
Date de sortie 20 novembre 2019 (0h 51min) - De Damien Faure - Avec acteurs inconnus - Genre Documentaire - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Deux récits s’entremêlent entre la vision de l’artiste peintre Florence Reymond et celui de son enfance. Il s’agit de peindre un monde d’innocence et de cruauté. Le film se métamorphose alors en un conte onirique où une petite princesse fuit une guerre déclenchée par un sorcier qui rêve de réorganiser le monde selon sa propre vision. Mais les Dieux veillent. De cette façon, les peintures oscillent entre anges et démons, et la mise en scène entre poésie et barbarie.

Critique :

- « TEMPORADA »
Date de sortie 20 novembre 2019 (1h 52min) - De André Novais Oliveira - Avec Grace Passô, Russo Apr, Rejane Faria - Genre Drame - Nationalité Brésilien

Notes et critiques
Note de la presse : 3.5/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis =
Pour prendre un nouveau poste d’employée au service municipal de la propreté, Juliana quitte les quartiers du centre-ville d’Itaúna pour la métropole de Contagem au Brésil. Tandis qu’elle attend que son mari la rejoigne, elle s’adapte à sa nouvelle vie, fait des connaissances, s’ouvre à de nouveaux horizons et essaie de surmonter son passé.

Critique : Télérama par Samuel Douhaire
Le réalisateur prend un peu trop son temps pour chroniquer la solidarité des gens de peu. Mais le réalisme doux de sa mise en scène et le regard bienveillant qu’il porte sur ses personnages très attachants (et remarquablement interprétés) méritent le voyage.