Festival de Berlin 2020 _ Les nominations

  • Mis à jour : 13 février

La 70° édition du Festival de cinéma de Berlin se déroulera du 20 févier au 1er mars 2020

- 18 films en compétition dont trois français.

Films en compétition :

- « Bad Tales (Favolacce) » de Damiano et Fabio D’Innocenzo - Italie -
Quelques familles vivant sur un membre dans la banlieue de Rome. Ici, les tensions peuvent exploser à tout moment ; ce sont finalement les enfants qui provoquent l’effondrement. Le deuxième film de la Berlinale des frères D’Innocenzo est une œuvre sauvage et étonnamment mature.

- « Berlin Alexanderplat » de Burhan Qubarni - Allemagne
Francis a survécu à son départ d’Afrique. À Berlin, il fait la connaissance du parc Hasenheide, des clubs de la ville et de ses rues. Son pote Reinhold devient un adversaire. Mieze apporte à la fois bonheur et tragédie. Le classique de Döblin comme une odyssée sombre d’aujourd’hui.

- « DAU. Natasha » de Ilia Andreïevitch Khrjanovski, et Jekaterina Oertel - Russie
Natasha travaille à la cantine d’un institut de recherche soviétique secret. Elle boit beaucoup, aime parler d’amour et se lance dans une aventure. La sécurité de l’État intervient. Une histoire de violence aussi radicale que provocatrice.

- « Days (Rizi) » de Tsai Ming-liang -Taïwan
Kang vit seul dans une grande maison. À travers une façade vitrée, il regarde la cime des arbres fouettée par le vent et la pluie. Il ressent une étrange douleur d’origine inconnue qu’il peut à peine supporter et qui saisit tout son corps. Non vit dans un petit appartement à Bangkok où il prépare méthodiquement des plats traditionnels de son village natal. Lorsque Kang rencontre Non dans une chambre d’hôtel, les deux hommes partagent la solitude de l’autre.

- « Effacer l’historique » de Gustave Kervern et Benoît Delépine - France
Dans un lotissement en province, trois voisins sont en prise avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux.Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand, dont la fille est harcelée au lycée, et Christine, chauffeur VTC dépitée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller.Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’internet.Une bataille foutue d’avance, quoi que…

- « First Cow » de Kelly Reichardt - États-Unis
1820. La vie de Cookie Figowitz, un cuisinier est engagé pour travailler sur une chasse dans le territoire de l’Oregon. Il se lie d’amitié avec King-Lu, un Indien.

- « Hidden Away (Volevo nascondermi) » de Giorgi Diritti - Italie
Antonio Ligabue est né différent. A vingt ans, il est expulsé de sa Suisse natale et débarque en Italie près du fleuve du Pô. Il ne connaît pas la langue et sa difformité physique l’isole. Il a pour lui de savoir dessiner à merveille les animaux avec lesquels il cohabite dans la forêt loin des hommes civilisés...

- « The Intruder (El Prófugo) »de Natalia Meta - Argentine
Inés est comédienne de doublage. Depuis le décès de son petit ami, elle fait des cauchemars. Elle a de plus en plus de mal à distinguer le réel du faux. Bientôt, des sons étranges provenant de son corps sont enregistrés par les microphones de studio de son travail. Et si les personnages de ses rêves étaient en elle ?

- « Irradiés » de Rithy Panh - France et Cambodge
A travers les rencontres et les témoignages de hibakusha qui lui rappellent son passé et ce qu’il a vécu, Rithy Panh souhaite croiser ces récits dans tous les sens à partir des images, des mots, des regards, qui témoignent de la tentative de destruction pas seulement de l’humain, mais de l’être. Et pourtant les traces sont là. Tangibles, réelles. Même la nature parle. Certaines plantes deviennent monstrueuses, quand d’autres résistent et pansent les blessures.

- « The Roads Not Taken » de Sally Potter - Royaume-Uni
Molly tente au quotidien de faire face à l’état mental chaotique de son père, Leo. Alors qu’ils décident de s’offrir une journée à New York, la jeune femme va découvrir les différentes vies qui règnent dans le cerveau de son père. Ainsi, Leo va connaître un mariage avec son amour d’enfance, Dolores. Il va être le batteur dans un groupe dont il partage l’affiche avec son amant, Adam. Leo va éprouver, aussi, une grande solitude sur une île grecque...

- « My Little Sister (Schwesterlein) » de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond - Suisse
Lisa a fait ses adieux à ses ambitions de dramaturge et de la scène artistique berlinoise et vit maintenant en Suisse avec son mari, qui dirige une école internationale. Lorsque son frère jumeau - star de l’ensemble du théâtre Schaubühne - tombe malade, elle revient à Berlin.

- « Never Rarely Sometimes Always » de Eliza Hittman - États-Unis
Deux adolescentes, Autumn et sa cousine Skylar, résident au sein d’une zone rurale de Pennsylvanie. Autumn doit faire face à une grossesse non-désirée. Ne bénéficiant d’aucun soutient de la part de sa famille et de la communauté locale, les deux jeunes femmes se lancent dans un périple semé d’embûches jusqu’à New York.

- « Ondine (Undine) » de Christian Petzold - Allemagne
Undine est une diplômée en histoire qui travaille comme guide à Berlin. Son amant la quitte pour une autre femme. Immédiatement après la rupture, elle rencontre Christoph dont elle tombe amoureuse. Tous les deux passent des moments merveilleux ensemble jusqu’à ce que Christoph se rende compte que Undine fuit quelque chose. Il commence alors à se sentir trahi…

- « Le Sel des larmes » de Philippe Garrel - France
Les premières conquêtes féminines d’un jeune homme et la passion qu’il a pour son père. C’est l’histoire d’un jeune provincial, Luc qui monte à Paris pour passer le concours d’entrée à l’école Boulle. Dans la rue, Il y rencontre Djemila avec qui il vit une aventure. De retour chez son père, le jeune homme retrouve sa petite amie Geneviève alors que Djemila nourrit l’espoir de le revoir. Quand Luc est reçu à l’école Boulle, il s’en va pour Paris abandonnant derrière lui sa petite amie et l’enfant qu’elle porte…

- « Siberia » de Abel Ferrari - Italie , Allemagne
Clint (alter ego d’Abel Ferrara), un homme brisé, vit seul au cœur d’une toundra gelée. Malgré son isolement, il ne peut ni s’échapper du monde ni trouver la paix. Un soir, il se lance dans un voyage à travers ses rêves, ses souvenirs et son imagination, essayant de se frayer un chemin dans l’obscurité vers la lumière.
Un homme brisé fuit le monde et se retrouve dans une grotte. Son évasion devient une confrontation radicale avec ses rêves, ses souvenirs et ses visions démoniaques.

- « There Is No Evil (Sheytan vogue nadarad) » de Mohammad Rasoulof - Iran
Les quatre histoires qui composent Sheytan vojud nadarad sont des variations sur les thèmes cruciaux de la force morale et de la peine de mort qui demandent dans quelle mesure la liberté individuelle peut être exprimée sous un régime despotique et ses menaces apparemment inéluctables.

- « Tous les morts (Todos os Mortos) » de Marco Dutra et Caetano - Brésil
1899. L’esclavage vient d’être aboli au Brésil. Après la mort de la dernière esclave de leur maisonnée, les trois femmes de la famille Soares sont complètement désemparées dans une ville de São Paulo qui se développe à grande vitesse. La famille, qui possédait auparavant des plantations de café, est désormais au bord de la ruine et doit lutter pour s’adapter. Dans le même temps, la famille Nascimento, dont les membres étaient esclaves dans la ferme des Soares, se retrouve à la dérive dans une société où il n’y a pas de place pour les Noirs récemment libérés…

- « The Woman Who Ran (Domagchin yeoja) » de Hong Sang-soo - Corée du Sud
Pendant que son mari est en voyage d’affaires, Gamhee rencontre trois de ses amis à la périphérie de Séoul. Ils font une conversation amicale, comme toujours, mais il existe différents courants qui circulent indépendamment les uns des autres, à la fois au-dessus et en dessous de la surface.