Palmarès Festival Sundance 2020

  • Mis à jour : 13 février

PRIX DE SUNDANCE FILM FESTIVAL 2020

Compétition américaine

Grand Prix : « Minari » de Lee Isaac Chung
Un père coréen décide de quitter son pays pour vivre le " rêve américain ". Il s’installe alors dans l’Arkansas, terre promise des années 1980 avec sa femme et son fils. Mais dans cette région rurale des Etats-Unis, l’intégration n’est pas facile.

Grand Prix – documentaire : « Boys State », de Amanda McBaine & Jesse Moss
Dans une expérience inhabituelle, mille 17 ans -les garçons du Texas se réunissent pour construire un gouvernement représentatif à partir de zéro.

Prix du public  : « Minari » de Lee Isaac Chung

Prix du public – documentaire  : « Crip Camp » de Nicole Newnham & Jim LeBrecht
Down the road from Woodstock au début des années 1970, une révolution s’épanouit dans un camp d’été délabré pour adolescents handicapés, transformant leur jeune vie et déclenchant un mouvement historique.

Prix du meilleur réalisateur pour un documentaire : Garrett Bradley, pour « Time » / USA
Fox Rich, matriarche indomptable et abolitionniste moderne, s’efforce de garder sa famille ensemble tout en luttant pour la libération de son mari incarcéré. Une histoire d’amour intime, épique et non conventionnelle, filmée sur deux décennies.

Prix de meilleur réalisateur pour une fiction : Radha Blank, pour « The 40-Year-Old Version »
Une dramaturge new-yorkaise qui a de la chance décide de se réinventer et de sauver sa voix artistique de la seule façon qu’elle sait : en devenant rappeuse à 40 ans.

Compétition internationale

Grand Prix : « Yalda, la nuit du pardon », de Massoud Bakhshi (Iran)
Maryam a accidentellement tué son mari Nasser et est condamné à mort. La seule personne qui peut la sauver est Mona, la fille de Nasser. Tout ce que Mona a à faire est d’apparaître dans une émission de télévision et de pardonner à Maryam. Mais le pardon s’avère difficile lorsqu’ils sont contraints de revivre le passé.

- Grand Prix _ Documentaire : « Epicentro » de Hubert Sauper (Autriche)
Cuba est bien connu comme une soi-disant capsule temporelle. L’endroit où le Nouveau Monde a été découvert est devenu à la fois une vision romantique et un avertissement. Avec les bouleversements culturels et financiers mondiaux en cours, de grandes parties du monde pourraient être confrontées à un type d’existence similaire.

- Prix du public : « Sin Señas Particulares » de Fernanda Valadez (Mexique)
Magdalena fait un voyage pour retrouver son fils, disparu sur le chemin de la frontière mexicaine avec les États-Unis. Son odyssée l’emmène à la rencontre de Miguel, un homme récemment expulsé des États-Unis. Ils voyagent ensemble, Magdalena cherche son fils et Miguel espère revoir sa mère.

- Prix du public – documentaire : « The Reason I Jump », de Jerry Rothwell (Royaume-Uni)
D’après le livre de Naoki Higashida, ce film immersif explore les expériences de personnes autistes non parlantes à travers le monde.

- Prix de la réalisation pour documentaire sur le cinéma mondial : Iryna Tsilyk, pour « The Earth Is Blue as an Orange » / Ukraine, Lituanie
Pour faire face au traumatisme quotidien de la vie en une zone de guerre, Anna et ses enfants réalisent ensemble un film sur leur vie dans un environnement surréaliste.

- Le Prix ??de Réalisation pour une fiction cinéma du monde : Maïmouna Doucouré, pour « Cuties » / France
Amy, 11 ans, rencontre un groupe de danseurs appelé "Cuties". Fascinée, elle s’initie à une danse sensuelle, espérant rejoindre leur groupe et échapper aux dysfonctionnements familiaux ...

-