Sorties cinéma du 8 juillet 2020

  • Mis à jour : 8 juillet

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du Mercredi 8 juillet 2020

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « TOUT SIMPLEMENT NOIR »
8 juillet 2020 / 1h 30min / Comédie - De Jean-Pascal Zadi, John Wax - Avec Jean-Pascal Zadi, Fary, Caroline Anglade - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.9/5
Note du public : 2.3/5

Synopsis  :
JP, un acteur raté de 40 ans, décide d’organiser la première grosse marche de contestation noire en France, mais ses rencontres, souvent burlesques, avec des personnalités influentes de la communauté et le soutien intéressé qu’il reçoit de Fary, le font osciller entre envie d’être sur le devant de la scène et véritable engagement militant...

Critique : Télérama par Guillemette Odicino
Audacieux et mordant.

- « CHAINED »
8 juillet 2020 / 1h 52min / Drame - De Yaron Shani - Avec Eran Naim, Stav Almagor, Stav Patai - Nationalités Israélien, Allemand

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 3.4/5

Synopsis  :
Flic consciencieux et expérimenté, Rashi est en couple avec Avigail dont il attend un enfant. Le jour où, à la suite d’une enquête interne de la police de Tel-Aviv, il se trouve brutalement mis à pied, il réalise que sa femme lui échappe de plus en plus… Saura-t-il réagir avant que son monde ne s’effondre ?

Critique : Première par Thomas Baurez
Avec le diptyque "Chained/ Beloved" autour d’un couple en crise, l’israélien Yaron Shani signe un drame intime passionnant où les points de vue se répondent pour mieux rendre compte de la complexité des sentiments.

- « L’ENVOLÉE »
8 juillet 2020 / 1h 23min / Drame - De Eva Riley - Avec Frankie Box, Alfie Deegan, Sharlene Whyte - Nationalité Britannique

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 2.9/5

Synopsis  :
Leigh, 14 ans, vit dans la banlieue de Brighton avec un père souvent absent. C’est une gymnaste douée qui s’entraîne intensément pour sa première compétition. Lorsqu’un demi-frère plus âgé apparait une nuit sur le seuil de sa porte, son existence solitaire vacille. La méfiance fait place à des sensations inconnues et grisantes. Leigh s’ouvre à un monde nouveau.

Critique : Télérama par Hélène Marzolf
Complicité naissante, confusion des sentiments : un premier film solaire.

- « LUCKY STRIKE »
8 juillet 2020 / 1h 48min / Thriller, Drame - De Yong-hoon KIM - Avec Jeon Do-Yeon, Woo-Sung Jung, Seong-woo Bae - Nationalité Sud-Coréen

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : 3.2/5

Synopsis  :
Interdit aux moins de 12 ans
Un corps retrouvé sur une plage, un employé de sauna, un douanier peu scrupuleux, un prêteur sur gage et une hôtesse de bar qui n’auraient jamais dû se croiser. Mais le sort en a décidé autrement en plaçant sur leur route un sac rempli de billets, qui bouleversera leur destin. Arnaques, trahisons et meurtres : tous les coups sont permis pour qui rêve de nouveaux départs…

Critique : Télérama par Jérémie Couston
Habile et réjouissant jeu de massacre sud-coréen.

- « MALMKROG »
8 juillet 2020 / 3h 20min / Drame, Historique - De Cristi Puiu - Avec Agathe Bosch, Frédéric Schulz Richard, Diana Sakalauskaité - Nationalités Roumain, Serbe, Suisse, Suédois, Bosniaque, Macédonien

Notes et critiques
Note de la presse : 4.2/5
Note du public : /5

Synopsis  :
Nikolai, grand propriétaire terrien, homme du monde, met son domaine à la disposition de quelques amis, organisant des séjours dans son spacieux manoir. Pour les invités, parmis lesquels un politicien et un général de l’armée Russe, le temps s’écoule entre repas gourmets, jeux de société, et d’intenses discussions sur la mort, l’antéchirst, le progrès ou la morale. Tandis que les différents sujets sont abordés, chacun expose sa vision du monde, de l’histoire, de la religion. Les heures passent et les esprits s’échauffent, les sujets deviennent plus en plus sérieux, et les différences de cultures et de points de vues s’affirment de façon de plus en plus évidentes.

Critique : Télérama par Jacques Morice
La mise en scène de la parole, de sa circulation, de son rythme, est impressionnante. Certains plans attei­gnent un niveau de composition qu’on ne rencontre plus guère aujourd’hui.

- « CELLES QUI CHANTENT »
8 juillet 2020 / 1h 15min / Documentaire - De Jafar Panahi, Sergei Loznitsa, Karim Moussaoui ... - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : /5

Synopsis  :
D’un village iranien au Palais Garnier, d’un hôpital de Villejuif au Sud de l’Algérie, des voix s’élèvent... Quatre cinéastes, Julie Deliquet, Karim Moussaoui, Sergei Loznitsa et Jafar Panahi filment des chants de femmes et évoquent à leur façon, le monde où vit chacune d’elle.

Critique : Télérama par François Ekchajzer
L’Opéra de Paris fait découvrir des voix singulières de femmes, dans quatre courts métrages qu’il produit.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « PARK »
8 juillet 2020 / 1h 40min / Drame - De Sofia Exarchou - Avec Dimitris Kitsos, Dimitra Vlagopoulou, Enuki Gvenatadze - Nationalités Grec, Polonais

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Le village Olympique d’Athènes, dix ans après les Jeux. Des jeunes désoeuvrés, des athlètes à la retraite blessés et des chiens sans maître errent entre les ruines et les arènes sportives à l’abandon.

Critique : Télérama par Marie Sauvion
Quand il ne travaille pas en apprentissage dans une marbrerie, Dimitris traîne avec d’autres jeunes garçons dans le village olympique d’Athènes, à l’abandon ­depuis les Jeux de 2004. Le décor, étonnant théâtre de leurs affrontements et de leur ennui estival, donne une singularité à cet âpre premier long métrage. Filmés comme une meute d’animaux, les ados livrés à eux-mêmes luttent sans règles ni espoir de victoire. La vio­lence affleure à chaque instant, jus­que dans les scènes de sexe, muettes, entre Dimitris et Anna, dont le corps d’athlète ­arbore des cicatrices à défaut de médailles. L’amour ? Si la civilisation s’effondre, nous dit Park, inutile d’y compter…

- « LA FORÊT DE MON PÈRE »
8 juillet 2020 / 1h 31min / Drame - De Vero Cratzborn - Avec Léonie Souchaud, Ludivine Sagnier, Alban Lenoir - Nationalités Belge, Français, Suisse

Notes et critiques
Note de la presse : 2.6/5
Note du public :3.6/5

Synopsis  :
Gina, 15 ans, grandit dans une famille aimante en lisière de forêt. Elle admire son père Jimmy, imprévisible et fantasque, dont elle est prête à pardonner tous les excès. Jusqu’au jour où la situation devient intenable : Jimmy bascule et le fragile équilibre familial est rompu. Dans l’incompréhension et la révolte, Gina s’allie avec un adolescent de son quartier pour sauver son père.

Critique : Télérama par Cécile Mury
L’atout majeur de ce récit intimiste, parfois étiré ou maladroit, est la jeune Léonie Souchaud en fille farouche, déterminée à chercher son père jusqu’au fond des plus noires futaies.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOUS FAIRE UN

- « SCOOBY ! »
8 juillet 2020 / 1h 34min / Comédie, Animation, Famille - De Tony Cervone - Avec Kiersey Clemons, Zac Efron, Will Forte - Nationalité Américain

Notes et critiques
Note de la presse : 2.5/5
Note du public : 2.9/5

Synopsis  :
Dans SCOOBY !, on découvre comment Scooby et Sammy, amis pour la vie, se sont rencontrés et associés aux détectives en herbe Fred, Velma et Daphné pour créer la célèbre équipe Mystère et Cie.
Après avoir résolu des centaines d’affaires et vécu d’innombrables aventures, Scooby et sa bande doivent désormais s’attaquer à leur énigme la plus redoutable : un complot destiné à déchaîner les forces du chien-fantôme Cerberus. Tandis qu’ils mettent tout en œuvre pour enrayer cette "acabocalypse" mondiale, nos amis découvrent que Scooby est porteur d’une lourde hérédité et qu’il est promis à un plus grand destin que quiconque aurait pu l’imaginer.

Critique : Première par François Léger
[...] un petit film inoffensif sur l’amitié, à l’animation souvent faiblarde.