CYCLE Grands acteurs et grandes actrices français : Caroline CELLIER

  • Mis à jour : 5 janvier

Monique Cellier, dite Caroline Cellier, née le 7 août 1945 à Montpellier et morte le 15 décembre 2020 à Paris, est une actrice française.

BIOGRAPHIE

1.1 Jeunesse, formation et débuts
Fille d’Hubert Cellier, garagiste, et de Jacqueline Serrou, Monique Cellier est passionnée depuis l’enfance par le théâtre et le cinéma. Elle entre en 1963 au cours d’art dramatique de René Simon, et fait ses premiers pas sur scène la même année dans « On ne peut jamais dire ».

1.2 Carrière
En 1964, Caroline Cellier fait ses débuts à la télévision, jouant par exemple dans « La Mégère apprivoisée », avec Bernard Noël,

et « Une fille dans la montagne », avec Jacques Higelin, mais n’oublie pas pour autant le théâtre. En 1964, elle joue dans « Croque-Monsieur » et « Du vent dans les branches de sassafras, » pièces pour lesquelles elle obtient les prix Gérard-Philipe et Suzanne Bianchetti.

Un an plus tard, elle débute au cinéma dans « La Tête du client », de Jacques Poitrenaud, où elle donne la réplique à Francis Blanche, Michel Serrault et Jean Poiret. La rencontre avec ce dernier va marquer sa vie .

En 1968, elle joue dans « La Vie, l’Amour, la Mort » de Claude Lelouch,

avant de donner la réplique, un an plus tard, à Michel Duchaussoy et Jean Yanne dans « Que la bête meure », de Claude Chabrol.

Dès lors, l’actrice alterne théâtre, téléfilms et cinéma. Elle tourne pour Lelouch, Claude Chabrol, Édouard Molinaro ou encore Françoise Sagan.

La consécration arrive dans les années 1980. En 1982, elle tient le rôle de l’épouse de Patrick Dewaere dans « Mille milliards de dollars », d’Henri Verneuil,

et enchaîne les succès avec « Surprise Party », de Roger Vadim,

« P’tit Con », de Gérard Lauzier, et « L’Année des méduses », de Christopher Frank, pour lequel elle obtient le César du meilleur second rôle féminin en 1985.
La même année, la comédienne retrouve Claude Chabrol dans « Poulet au vinaigre. »

À partir de 1986, elle joue des rôles moins conventionnels, puisqu’elle est accro au jeu dans « Poker », de Catherine Corsini, aux côtés de Pierre Arditi, prostituée dans « La Contre-allée », d’Isabel Sebastian, ou escroc dans « Vent de panique », de Bernard Stora, avec Bernard Giraudeau. En 1992, elle tourne sous la direction de son mari, Jean Poiret, dans l’adaptation du livre d’Alexandre Jardin, « Le Zèbre, »

puis incarne Margareth Hunter dans « Farinelli », de Gérard Corbiau (1994), avant de retrouver deux ans plus tard Claude Lelouch pour « Hommes, femmes, mode d’emploi ».

À partir de 1997, elle tourne dans des comédies, notamment « Didier », d’Alain Chabat, « Le Plaisir » (et ses petits tracas), de Nicolas Boukhrief, aux côtés de Vincent Cassel, ou « Jean-Philippe », de Laurent Tuel. En 2007, elle est à l’affiche du film choral« Fragile(s) », de Martin Valente, où elle donne la réplique à Jean-Pierre Darroussin, Jacques Gamblin, François Berléand et Marie Gillain.

1.3 Vie privée
En 1965, Caroline Cellier rencontre le comédien Jean Poiret dont elle va partager la vie. Ils ont un fils, Nicolas, né le 19 novembre 1978, devenu auteur et scénariste pour la série de France 2, « Parents mode d’emploi ».

FILMOGRAPHIE

2.1 Cinéma
1974 : Histoires insolites d1965 : La Tête du client de Jacques Poitrenaud : Évelyne Berrien
1969 : La Vie, l’Amour, la Mort de Claude Lelouch : Caroline
1969 : Que la bête meure de Claude Chabrol : Hélène Lanson
1972 : Les Aveux les plus doux d’Édouard Molinaro : Catherine
1973 : L’Emmerdeur de Édouard Molinaro : Louise Pignon
1974 : Mariage de Claude Lelouch : La jeune fille 1974
1977 : Une femme, un jour... de Léonard Keigel : Caroline Puyssesseau
1977 : Les Fougères bleues de Françoise Sagan : Betty
1979 : Certaines nouvelles de Jacques Davila : Françoise
1981 : Mille milliards de dollars d’Henri Verneuil : Hélène Kerjean
1983 : Surprise Party de Roger Vadim : Lisa Bourget
1983 : Femmes de personne de Christopher Frank : Isabelle
1984 : L’Année des méduses de Christopher Frank : Claude
1984 : P’tit Con de Gérard Lauzier : Annie Choupon
1984 : Poulet au vinaigre de Claude Chabrol : Anna Foscarie
1987 : Poker de Catherine Corsini : Hélène
1987 : Grand Guignol de Jean Marbœuf : Sarah
1987 : Charlie Dingo de Gilles Béhat : Georgia Wolski
1987 : Vent de panique de Bernard Stora : Martine
1991 : La Contre-allée d’Isabel Sebastian : Lilas
1992 : Le Zèbre de Jean Poiret : Camille
1994 : Farinelli de Gérard Corbiau : Margareth Hunter
1994 : Délit mineur de Francis Girod : Claire
1996 : Hommes, femmes, mode d’emploi de Claude Lelouch : Madame Blanc
1996 : L’Élève de Olivier Schatzky : Emma
1997 : Didier de Alain Chabat : Annabelle
1997 : Le Plaisir (et ses petits tracas) de Nicolas Boukhrief : Hélène
2005 : Jean-Philippe de Laurent Tuel : Caroline
2007 : Fragile(s) de Martin Valente : Hélène
2010 : Thelma, Louise et Chantal de Benoît Pétré : Gabrielle

2.2 Télévision
1964 : Une fille dans la montagne, de Roger Leenhardt (Téléfilm) : Félicie
1964 : La Mégère apprivoisée de Pierre Badel (Téléfilm) : Bianca
1965 : Marie Curie - Une certaine jeune fille de Pierre Badel (Téléfilm)
1966 : Les dossiers de Jérome Randax (Série TV) : Lise de Vilmot
1966 : Rouletabille de Robert Mazoyer (Série TV) : Odette
1966-1967 : Au théâtre ce soir (Série TV) : Anita / Aline
1967 : La guerre de Troie n’aura pas lieu de Marcel Cravenne (Téléfilm) : Hélène
1972 : La Mort d’un champion d’Abder Isker (Téléfilm)
1973 : Molière pour rire et pour pleurer de Marcel Camus (Série TV) : Armande
1974 : Le ciel de lit (Téléfilm) : Agnès
1974 : Soirée Courteline (Téléfilm) : Elle
1976 : Le cheval évanoui (téléfilm) : Coralie
1980 : Cinéma 16 (Série TV) : Isabelle
1980 : Le vol d’Icare (Téléfilm) : Adeline
1981 : L’atterrissage (Téléfilm) : Agnès
1981 : Les héroïques (Téléfilm) : Claire
1984 : Emmenez-moi au théâtre (Série TV) : Agnès
1986 : Danger passion (Téléfilm) : Lola
1990 : Julie de Carneilhan (Téléfilm) : Julie de Carneilhan
1990 : Fantômes an héritage (Série TV) : Diana
1997 : L’histoire du Samedi de Dominique Baron (Série TV) : Elise Martineau
1998 : Les Grands Enfants, de Denys Granier-Deferre (Téléfilm) : Catherine
2004 : Un jeu dangereux de Patrick Dewolf (Téléfilm) : Camille Davenne
2011 : Le Grand Restaurant II de Gérard Pullicino (Série TV) : L’une des échangistes adeptes de la monogamie

THEATRE
1963 : On ne peut jamais dire de George Bernard Shaw, mise en scène René Dupuy, Théâtre Gramont
1964 : Les Fausses Confidences de Marivaux, mise en scène René Dupuy, Théâtre de l’Ambigu
1965 : Du vent dans les branches de sassafras de René de Obaldia, mise en scène René Dupuy, Théâtre Gramont
1966 : L’Ordalie ou La Petite Catherine de Heilbronn d’Heinrich von Kleist, mise en scène Jean Anouilh et Roland Piétri, Théâtre Montparnasse
1967 : Chaud et froid de Fernand Crommelynck, mise en scène Pierre Franck, Théâtre de l’Œuvre
1967 : Pygmalion de George Bernard Shaw, mise en scène Pierre Franck, Théâtre de l’Œuvre
1969 : La Fille de Stockholm d’Alfonso Leto, mise en scène Pierre Franck, Théâtre de l’Œuvre
1969 : Le Misanthrope de Molière, mise en scène Jean Meyer, Théâtre des Célestins
1970 : Pourquoi m’avez-vous posée sur le palier ? de Catherine Peter Scott, mise en scène Jean-Pierre Grenier, Théâtre Saint-Georges
1971 : Le Ciel de lit de Jan de Hartog, adaptation de Colette, mise en scène Jacques Charon, Théâtre du Palais-Royal
1972 : L’Ouvre-boîte de Félicien Marceau, mise en scène Pierre Franck, Théâtre de l’Œuvre
1979 : La Mégère apprivoisée de William Shakespeare, mise en scène Jacques Weber, Théâtre du 8e Lyon
1980 : L’Aide-mémoire de Jean-Claude Carrière, mise en scène Yves Bureau, Théâtre Saint-Georges
1982 : Trahisons d’Harold Pinter, mise en scène Raymond Gérôme, Théâtre Montparnasse
1983 : Le Bonheur à Romorantin de Jean-Claude Brisville, mise en scène Andréas Voutsinas, Théâtre des Mathurins
1985 : L’âge de Monsieur est avancé de Pierre Étaix, mise en scène Jean Poiret, Théâtre des Champs-Élysées
1988 : Les Liaisons dangereuses de Christopher Hampton d’après Choderlos de Laclos, mise en scène Gérard Vergez, Théâtre Édouard-VII, 1989 : Théâtre des Célestins
1999 : Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams, mise en scène Philippe Adrien, Théâtre de l’Eldorado, 2000 : tournée, Théâtre des Célestins : Blanche Dubois
2003 : L’Éventail de Lady Windermere d’Oscar Wilde, mise en scène Tilly, Théâtre du Palais-Royal

RECOMPENSES ET NOMINATIONS
1965 : Prix Gérard-Philipe
1967 : Prix Suzanne-Bianchetti
Césars 1985 : César de la meilleure actrice dans un second rôle pour L’Année des méduses
Césars 1993 : nomination pour le César de la meilleure actrice pour Le Zèbre
Molières 1999 : nomination au Molière de la comédienne pour Un tramway nommé Désir