Cinéma et histoire militaire : "Lawrence d’Arabie"

  • Mis à jour : 9 avril

Lawrence d’Arabie (Lawrence of Arabia) est un film d’aventures historique britannique réalisé par David Lean et sorti en 1962.

Le film s’inspire de la vie de Thomas Edward Lawrence, surnommé « Lawrence d’Arabie », dont le rôle est interprété par Peter O’Toole. Adaptation du récit autobiographique Les Sept Piliers de la sagesse, le film participe à la construction de la légende de l’officier britannique, mais il révise aussi le mythe1. Le film se concentre principalement sur sa participation à la grande révolte arabe de 1916-1918.

Le film est un succès critique et commercial à sa sortie. Il reçoit par ailleurs de nombreuses distinctions, dont 10 nominations aux Oscars 1963 — il en remportera 7, dont ceux du meilleur film et réalisateur.

Lawrence d’Arabie est considéré comme l’un des films majeurs du « septième art ». Il est notamment élu « meilleur film britannique de tous les temps » en août 2004 par plus de 200 personnes interrogées dans un sondage du Sunday Telegraph des plus grands cinéastes britanniques2. Il propulse les acteurs Peter O’Toole et Omar Sharif au rang de légendes du cinéma.

Synopsis

Le prince Fayçal ibn Hussein est incarné à l’écran par Alec Guinness
En 1935 au Royaume-Uni, l’officier britannique Thomas Edward Lawrence roule à vive allure avec sa moto Brough Superior. Il décède d’un terrible accident après une sortie de route. À la sortie de ses funérailles à la cathédrale Saint-Paul de Londres, un journaliste interroge plusieurs personnes personnes afin d’en savoir plus sur la vie de T. E. Lawrence.

Pendant la Première Guerre mondiale, Thomas Edward Lawrence est lieutenant de la British Army. Il est réputé pour son attitude insolente et extravagante. Malgré l’opposition du général Archibald Murray, M. DrydenN 1 du Bureau arabe l’envoie auprès du chérif arabe Fayçal ibn Hussein qui se révolte contre les Turcs de l’Empire ottoman. Malgré l’avis du colonel Brighton, Lawrence va se prendre au « jeu » de cette révolte arabe, notamment après la marquante bataille d’Aqaba en 1917. Il commence à intéresser les médias et devient peu à peu une légende dans les rangs arabes. Il va réussir à fédérer plusieurs tribus d’Arabie, dont les Howeitat d’Aouda Abou Tayi. Lawrence va les pousser à fonder une nation arabe indépendante et moderne.

https://youtu.be/zmr1iSG3RTA

Fiche technique
Titre original : Lawrence of Arabia
Titre français : Lawrence d’Arabie
Réalisation : David Lean, assisté de Noël Howard et d’André De Toth
Scénario : Robert Bolt et Michael Wilson, d’après le récit Les Sept Piliers de la sagesse de Thomas Edward Lawrence
Direction artistique : John Stoll, sous la direction de John Box
Costumes : Phyllis Dalton et John Wilson-Apperson
Photographie : Freddie Young, assisté d’Ernest Day (cadreur)
Son : Paddy Cunningham et John Cox
Montage : Anne V. Coates
Musique : Maurice Jarre
Production : Sam Spiegel et David Lean
Société de production : Horizon Pictures
Société de distribution : Columbia Pictures
Budget : 15 000 000 dollars3
Pays d’origine : Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langues originales : anglais, arabe et turc
Format : couleur (Technicolor) - 2.20:1 (Super Panavision 70) - son stéréophonique 6 pistes (RCA Sound Recording) - 70 mm
Genre : biographie, aventures, historique
Durée : 218 minutes, 228 minutes (version director’s cut - 1989), 227 minutes (version restaurée - 2012)
Dates de sortie :
Royaume-Uni : 10 décembre 1962 (avant-première mondiale à Londres)
États-Unis : 16 décembre 1962 (New York), 21 décembre 1962 (Los Angeles)
France : 15 mars 1963