Le palmarès des Golden Globes 2021

  • Mis à jour : 1er mars

La 78e édition des Golden Globes a réservé, dimanche 28 février, son lot de surprises et consacre « Borat 2 », « Nomadland », tout en asseyant la domination de la série « The Crown ». Privée de champagne et de tapis rouge, la cérémonie était pour la première fois en partie virtuelle, se tenant à cheval entre le traditionnel hôtel Beverly Hilton, à Beverly Hills en Californie, avec la comédienne Amy Poehler en maîtresse de cérémonie, et le Rainbow Room de New York où sa camarade Tina Fey a été rejointe par des célébrités, dont Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones.

Donnée ultra-favorite face à ses concurrents, la cinéaste chinoise Chloé Zhao repart avec deux prix prestigieux : le Golden Globe de la meilleure réalisatrice – devenant la première femme asiatique à remporter ce prix – et celui du meilleur film pour « Nomadland ». Elle y raconte l’histoire de nomades modernes, Américains vivant aux marges de la société qui sillonnent les Etats-Unis dans leurs camionnettes.
La soirée a déjoué certains pronostics. Ainsi, « Mank, » le long-métrage de David Fincher, produit par Netflix et réalisé en noir et blanc, nommé six fois, repart bredouille. « Les Sept de Chicago », drame d’Aaron Sorkin sur la répression des manifestations contre la guerre du Vietnam en 1968, qui tenait la corde en raison de son thème très actuel, a dû se contenter du Golden Globe du meilleur scénario.

La série britannique « The Crown » a reçu les Golden Globes pour la meilleure série dramatique, le meilleur acteur dans une série dramatique (Josh O’Connor qui incarne le prince Charles), la meilleure actrice dans une série dramatique (Emma Corrin qui interprète la princesse Diana) et le meilleur second rôle féminin (Gillian Anderson dans le rôle de Margaret Thatcher).
Après avoir été très centrée sur la reine Elizabeth lors des trois premières saisons, The Crown a fait un pas de côté lors de cette nouvelle cuvée, pour s’intéresser au couple princier formé par Charles et Diana, même si la reine reste présente.
Côté minisérie,« le Jeu de la Dame », qui suit une jeune prodige des échecs, obtient deux Golden Globes (meilleure minisérie et meilleure actrice dans une minisérie pour Anya Taylor-Joy).
La soirée des Golden Globes a fait la part belle à la diversité, un paradoxe alors que l’Association de la presse étrangère d’Hollywood, qui décerne les récompenses, a été vivement critiquée cette semaine, parce qu’elle ne compte aucun journaliste noir parmi ses 87 membres actifs.

Le prix du meilleur acteur dans un film dramatique a ainsi été décerné au défunt Chadwick Boseman pour son rôle dans « Le Blues » de Ma Rainey, la dernière œuvre dans laquelle il ait tourné avant de succomber à un cancer. La star révélée par Black Panther l’a emporté face à des poids lourds comme Anthony Hopkins, huit fois candidat malheureux aux Golden Globes, et Gary Oldman. Ce titre posthume n’est pas une première, Heath Ledger avait obtenu le Golden Globe du meilleur acteur secondaire pour avoir incarné le Joker dans The Dark Knight : Le Chevalier noir en 2009.

Très convoités, les Golden Globes ouvrent la saison des prix cinématographiques à Hollywood et servent aussi d’outil de prédiction en vue des Oscars. Mais il s’agit d’un baromètre d’autant plus incertain qu’ils dédoublent les principales catégories (meilleur film, meilleur acteur ou actrice) en « drame » et « comédie ».

Golden Globes 2021 : le palmarès complet de la cérémonie

En cinéma, le palmarès comprend :

- Meilleure réalisatrice : Chloé Zhao pour « Nomadland »

- Meilleur scénario : Aaron Sorkin pour « Les Sept de Chicago »

- Meilleur film dramatique : « Nomadland »de Chloé Zhao
Synopsis =
Après l’effondrement économique de la cité ouvrière du Nevada où elle vivait, Fern décide de prendre la route à bord de son van aménagé et d’adopter une vie de nomade des temps modernes, en rupture avec les standards de la société actuelle. De vrais nomades incarnent les camarades et mentors de Fern et l’accompagnent dans sa découverte des vastes étendues de l’Ouest américain.

- Meilleur acteur dramatique : Chadwick Boseman pour« Le Blues » de Ma Rainey

- Meilleure actrice dramatique : Andra Day dans « Billie Holiday, une affaire d’Etat »

- Meilleur film (comédie, comédie musicale) : « Borat 2 » de Jason Woliner
Synopsis =
Borat, le journaliste kazakh, exubérant, nigaud et fan des États-Unis, est accusé d’avoir terni l’image de son pays dans le monde. Pour se racheter, il se lance dans une nouvelle mission : marier sa fille à un puissant homme politique américain.

- Meilleur acteur (comédie, comédie musicale) : Sacha Baron Cohen dans « Borat 2 »

- Meilleure actrice (comédie, comédie musicale) : Rosamund Pike dans« I Care A Lot »

Synopsis =
Marla Grayson est une tutrice réputée spécialisée auprès d’individus âgés et riches. Aux dépens de ces derniers, elle mène une vie de luxe. Mais sa prochaine victime s’avère avoir de dangereux secrets. Marla va devoir utiliser son esprit et sa ruse si elle souhaite rester en vie...

- Meilleur second rôle féminin : Jodie Foster dans « Désigné coupable »
Synopsis =
L’histoire vraie de Mohamedou Ould Slahi, un Mauritanien que son pays a livré aux Etats-Unis alors en pleine paranoïa terroriste à la suite des attentats du 11 septembre 2001. L’homme a passé des années en prison sans inculpation ni jugement. Il a retrouvé la liberté en octobre 2016.

- Meilleure bande originale : Jon Batiste, Atticus Ross et Trent Reznor pour « Soul »

- Meilleure chanson originale : Io Si, issue du film« La Vie devant soi »

- Meilleur film en langue étrangère : « Minari » de Lee Isaac Chung
Synopsis =
Une famille américaine d’origine sud-coréenne s’installe dans l’Arkansas où le père de famille veut devenir fermier. Son petit garçon devra s’habituer à cette nouvelle vie et à la présence d’une grand-mère coréenne qu’il ne connaissait pas.

- Meilleur film d’animation :« Soul » des studios Pixar
Synopsis =
Passionné de jazz et professeur de musique dans un collège, Joe Gardner a enfin l’opportunité de réaliser son rêve : jouer dans le meilleur club de jazz de New York. Mais un malencontreux faux pas le précipite dans le « Grand Avant » – un endroit fantastique où les nouvelles âmes acquièrent leur personnalité, leur caractère et leur spécificité avant d’être envoyées sur Terre. Bien décidé à retrouver sa vie, Joe fait équipe avec 22, une âme espiègle et pleine d’esprit, qui n’a jamais saisi l’intérêt de vivre une vie humaine. En essayant désespérément de montrer à 22 à quel point l’existence est formidable, Joe pourrait bien découvrir les réponses aux questions les plus importantes sur le sens de la vie.

En télévision, le palmarès comprend :
- Meilleure série dramatique : The Crown
- Meilleur acteur dans une série dramatique : Josh O’Connor dans The Crown
- Meilleure actrice dans une série dramatique : Emma Corrin dans The Crown
- Meilleure série (comédie, comédie musicale) : Bienvenue à Schitt’s Creek
- Meilleur acteur dans une série (comédie) : Jason Sudeikis pour Ted Lasso
- Meilleure actrice dans une série (comédie) : Catherine O’Hara pour Bienvenue à Schitt’s Creek
- Meilleure minisérie : Le Jeu de la dame
- Meilleur acteur dans une minisérie : Mark Ruffalo dans I Know This Much Is True
- Meilleure actrice dans une minisérie : Anya Taylor-Joy dans Le Jeu de la dame
- Meilleur second rôle masculin : John Boyega dans Small Axe
- Meilleur second rôle féminin : Gillian Anderson dans The Crown