Sorties cinéma du 1er juin 2022

  • Mis à jour : 17 juin

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du Mercredi 1er juin 2022

TELERAMA : TRES BIEN

Cotation 4/5

« ELIZABETH, REGARD(S) SINGULIER(S) »
2 juin 2022 en salle / 1h 29min / Documentaire
De Roger Michell

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 2.7/5

Synopsis =
Elizabeth, Regard(s) Singulier(s) est un portait cinématographique unique, moderne et exaltant d’une reine hors normes mais aussi d’une femme : touchante, espiègle, insaisissable. Réalisé par Roger Michell, ce film inédit offre un regard original sur son règne à la longévité inégalée qui a profondément marqué l’histoire des XX et XXI siècles.

Critique = Télérama par Emmanuelle Skyvington
Un puzzle “tout archives” désobéissant, espiègle et drôle.

« ROLAND GORI, UNE ÉPOQUE SANS ESPRIT »
1 juin 2022 en salle / 1h 10min / Documentaire
De Xavier Gayan
Par Xavier Gayan

Notes et critiques
Note de la presse : 3.9/5
Note du public : 3.5/5

Synopsis =
Aujourd’hui nous vivons dans un monde où la logique de rentabilité s’applique à tous les domaines. Les lieux dédiés aux métiers du soin, du social, de l’éducation, de la culture… sont gérés par des managers ou des experts pour qui seuls comptent les chiffres, niant les besoins humains. Le psychanalyste Roland Gori se bat depuis des années contre le délitement de notre société. Ce film est un portrait de sa pensée, de son engagement, comme “L’Appel des appels, qu’il avait co-initié avec Stefan Chedri, pour nous opposer à cette casse des métiers et à la marchandisation de l’existence. Ce film propose un portrait intime de Roland Gori, accompagné de témoignages de proches : ses éditeurs Henri Trubert et Sophie Marinopoulos (éditions Les Liens qui libèrent), la philosophe et académicienne Barbara Cassin, le médecin hospitalier et auteure Marie-José del Volgo, le directeur du théâtre Toursky à Marseille Richard Martin.

Critique = Télérama par Michel Bezbakh
Le réalisateur lui offre ici un bel espace pour exposer ses théories sous une forme nouvelle (et notamment sa distinction salutaire de l’utile et de l’essentiel), aux côtés d’autres penseurs pertinents, dont Barbara Cassin.

« CLARA SOLA »
1 juin 2022 en salle / 1h 46min / Drame
De Nathalie Álvarez Mesén
Par Nathalie Álvarez Mesén, Maria Camila Arias
Avec Wendy Chinchilla Araya, Daniel Castañeda Rincón, Ana Julia Porras Espinoza

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : 3.4/5

Synopsis =
Dans un village reculé du Costa-Rica, une femme de 40 ans renfermée sur elle-même, entreprend de se libérer des conventions religieuses et sociales répressives qui ont dominé sa vie, la menant à un éveil sexuel et spirituel.

Critique = Télérama par Frédéric Strauss
La réalisatrice offre à son héroïne un voyage sensoriel, libérateur, à travers l’éveil du désir et une rencontre avec elle-même. Dans le mystère et le réalisme magique sud-américain, un propos fièrement féministe s’affirme, comme une force vive. Et la beauté si touchante de ce film nous transporte aussi.

- « LA RUCHE »
1 juin 2022 en salle / 1h 23min / Drame
De Blerta Basholli
Par Blerta Basholli
Avec Yllka Gashi, Cun Lajci, Aurita Agushi
Titre original Zgjoi

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : 3.5/5

Synopsis =
Le mari de Fahrije est porté disparu depuis la guerre du Kosovo. Outre ce deuil, sa famille est également confrontée à d’importantes difficultés financières. Pour pouvoir subvenir à leurs besoins, Fahrije a lancé une petite entreprise agricole. Mais, dans le village traditionnel patriarcal où elle habite, son ambition et ses initiatives pour évoluer avec d’autres femmes ne sont pas vues d’un bon œil. Fahrije lutte non seulement pour faire vivre sa famille mais également contre une communauté hostile, qui cherche à la faire échouer.

Critique = Télérama par Samuel Douhaire
Au-delà de sa dimension féministe, La Ruche captive aussi par son évocation des cicatrices de l’histoire dès sa première scène : un plan-séquence impressionnant où Fahrije ouvre avec fébrilité les sacs dans lesquels ont été glissés les restes d’un charnier.

- « COMPÉTITION OFFICIELLE »
1 juin 2022 en salle / 1h 54min / Comédie
De Mariano Cohn, Gastón Duprat
Par Andrés Duprat, Mariano Cohn
Avec Penélope Cruz, Antonio Banderas, Oscar Martinez
Titre original Competencia oficial

Notes et critiques
Note de la presse : 3.5/5
Note du public : 3.7/5

Synopsis =
Un homme d’affaires milliardaire décide de faire un film pour laisser une empreinte dans l’Histoire. Il engage alors les meilleurs : la célèbre cinéaste Lola Cuevas, la star hollywoodienne Félix Rivero et le comédien de théâtre radical Iván Torres. Mais si leur talent est grand… leur ego l’est encore plus !

Critique = Télérama par Frédéric Strauss
Ce cinéma qui se doit d’être compétitif et d’assurer tous les honneurs, les deux réalisateurs l’observent non sans inquiétude. Mais leur humour est un excellent remède contre la vanité. Et la précision de leur regard a l’effet d’une frappe revigorante.

TELERAMA : BIEN

Cotation 3/5

« BROADWAY »
1 juin 2022 en salle / Drame
De Christos Massalas
Par Christos Massalas
Avec Elsa Lekakou, Foivos Papadopoulos, Stathis Apostolou

Notes et critiques
Note de la presse : 2.9/5
Note du public : 2.9/5

Synopsis =
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Nelly, jeune danseuse en fugue, se réfugie à Broadway, un complexe de loisirs abandonné d’Athènes, squatté par une bande de pickpockets. Elle intègre leur groupe et ils mettent au point une nouvelle combine : Nelly donne un spectacle de rue pour distraire les passants, tandis que les autres subtilisent portefeuilles et téléphones portables. La combine marche bien, et Nelly devient indispensable. Mais l’arrivée d’un homme mystérieux, blessé et couvert de bandages, va bouleverser leurs vies à tous, et le cours des choses à Broadway.

Critique = Télérama par Guillemette Odicino
Sur une partition inspirée de Gabriel Yared, le chœur de personnages finit par fuguer vers la tendresse. Vers une ode à l’altérité et à l’avenir meilleur. Il suffit de s’inventer d’autres Broadway.

TELERAMA TROUVE CELA BOF

Cotation : 2/5

- « FIRESTARTER »
1 juin 2022 en salle / 1h 34min / Thriller, Fantastique, Epouvante-horreur
De Keith Thomas (II)
Par Scott Teems, Stephen King
Avec Zac Efron, Ryan Kiera Armstrong, Sydney Lemmon

Notes et critiques
Note de la presse : 1.6/5
Note du public : 1.9/5

Synopsis =
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Depuis plus de dix ans, Andy et Vicky sont constamment entre deux déménagements pour échapper à une agence fédérale obscure qui cherche à capturer leur fille Charlie. En effet, celle-ci dispose d’une faculté extraordinaire de pyrokinésie dont l’agence aimerait se servir pour créer une arme de destruction massive… Andy a appris à sa fille à maîtriser sa colère ou sa douleur qui déclenchent son pouvoir. Mais Charlie a désormais 11 ans et elle a de plus en plus de mal à maîtriser ses émotions – et donc le déclenchement du feu. Lorsque l’agence découvre le lieu où elle et ses parents séjournent, un mystérieux agent est envoyé en mission pour traquer la famille et s’emparer de Charlie. Mais la jeune fille ne compte pas se laisser faire…

Critique = Télérama par Nicolas Didier
Dommage que le réalisateur du remarqué The Vigil (2019) s’égare en bavardages. On rêve de ce que John Carpenter, ici auteur de la musique, aurait pu faire de cette matière inflammable.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOUS EN FAIRE UN

- « C’EST MAGNIFIQUE ! »
1 juin 2022 en salle / 1h 37min / Comédie, Fantastique
De Clovis Cornillac
Par Lilou Fogli, Tristan Schulmann
Avec Clovis Cornillac, Alice Pol, Manon Lemoine

Notes et critiques
Note de la presse : 2.9/5
Note du public : 3.6/5

Synopsis =
Pierre, la quarantaine, a toujours vécu loin des désordres du monde, entre ses abeilles et ses hibiscus. Lorsque ses parents disparaissent, c’est tout son univers qui bascule : il découvre qu’il a été adopté et doit apprendre à survivre dans une société moderne qu’il n’a jamais connue. Déterminé à élucider le mystère de ses origines, il croise la route d’Anna qui, touchée par la bienveillance de cet homme pas comme les autres, accepte de l’aider. Mais à mesure qu’il progresse dans son enquête, Pierre se décolore comme par enchantement.

Critique = Première par Thierry Chèze
Vous l’aurez compris, Clovis Cornillac a choisi d’emprunter pour son troisième long le chemin de la fable. Et les surprises ne sont guère légion dans ce voyage au récit programmatique obsédé par la bienveillance où les bons sentiments sont surlignées par des couleurs colorées qui finissent par piquer les yeux.

- « VIKRAM »
3 juin 2022 en salle / 2h 53min / Action, Thriller
De Lokesh Kanagaraj
Par Lokesh Kanagaraj
Avec Kamal Haasan, Fahadh Faasil, Vijay Sethupathi

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.5/5

Synopsis =
Le film tourne autour de deux frères et sœurs : l’un est un gangster et l’autre, un politicien. Ils kidnappent tous les deux un haut fonctionnaire du gouvernement et le piègent dans leur propre prison. Vikram, un policier à la retraite, est chargé de le sauver et comment il le sauve forme le reste de l’histoire

Critique =

« VARIETY »
1 juin 2022 en salle / 1h 40min / Drame
De Bette Gordon
Par Bette Gordon, Peter Koper
Avec Sandy McLeod, Will Patton, Luis Guzmán

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis =
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
New York, 1983. Christine cherche désespérément du travail et finit par se faire engager comme ouvreuse dans un cinéma porno de Times Square.
Elle devient peu à peu obsédée par les sons et les images des films qui l’entourent. Puis, fascinée par un des spectateurs, un homme d’affaires du nom de Louie, Christine commence à le suivre...

Critique =

« CÉRÉMONIE SECRÈTE »
1 juin 2022 en salle / 1h 20min / Drame, Fantastique
De Tatiana Becquet-Genel
Par Tatiana Becquet-Genel
Avec Michel Bouquet, Kasia Wolf, Valérie Moinet

Notes et critiques
Note de la presse : 4.3/5
Note du public : 2.2/5

Synopsis =
Rachel, la trentaine, est avocate. Fille adoptive d’une grande famille de magistrats dominée par Maxime, impitoyable et étrange procureur. Malgré cette atmosphère familiale pesante, elle n’a pas quitté le monde de l’insouciance. Elle s’affranchit en s’abandonnant à d’étranges rêveries, entremêlées de fantasmes et de cauchemars qui la conduisent à s’émanciper de son milieu. La réalité d’une affaire va heurter sa vie : Anna, sa cliente s’est suicidée en prison. Devant le cercueil de cette femme, tout lui revient, le parloir, la scène du crime, le récit d’une vie malmenée. Enfants, elles habitaient dans le même village. Comme dans un conte, la grille d’un château les séparait. L’une était une petite fille pauvre, l’autre une petite fille riche. Commence alors pour Rachel un voyage intérieur, où se confrontent une lutte des classes impitoyable, une émancipaton sociale et sexuelle difficile. La vérité sur la relaton entre l’avocate et la prévenue se dévoile et contraint Rachel à faire face à ses obsessions, à son homosexualité refoulée, à ses choix hasardeux et à la cruelle réalité. Sous la forme d’un conte, c’est une réfexion sur une société en perte de repères et en conflit que tous ces personnages nous montrent.

Critique = Les Fiches du Cinéma par Gilles Tourman
Une fable politique corrosive sur le fond et envoûtante sur la forme.

« LETTRE À L’ENFANT QUE TU NOUS AS DONNÉ »
1 juin 2022 en salle / 1h 24min / Documentaire
De Charlotte Silvera
Par Charlotte Silvera, Matthieu Noël

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.5/5

Synopsis =
Comment protéger notre lien avec les jeunes ? C’est la question à laquelle le film tente de répondre en s’adressant directement à eux par une voix off. Dans une mosaïque de séquences de fiction et d’animation, d’extraits de films, de prises de vue « smartphone » et d’une quantité considérable d’archives, le film restitue des pans entiers de notre Histoire et de notre actualité, par des retours sur quelques grandes conquêtes politiques et sociales que, bien souvent, les jeunes méconnaissent. « Lettre à l’enfant que tu nous as donné » vise à les inciter à mesurer l’importance des Lois, l’enjeu de la démocratie, et à les pousser à l’engagement jusqu’à combattre l’abstention.

Critique =

« JUSTE AVANT LA NUIT - MICHEL BOUQUET »
1 juin 2022 en salle / 0h 35min / Documentaire
De Jean-Pierre Larcher
Par Jean-Pierre Larcher
Avec Michel Bouquet

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.2/5

Synopsis =
Au rythme des marées, isolé dans un hôtel face à la mer. Michel Bouquet voit resurgir les œuvres et les pensées des plus grands auteurs de théâtre et de cinéma du 20e siècle. Des êtres qui ont jalonné sa vie et forgé sa pensée. Le réel pour lui s’est évanoui, il n’y a plus que la fiction qui compte. Durant ces jours face à la mer, il va nous livrer les vérités d’un acteur hors normes qui fut la référence des grands auteurs du Théâtre de l’Absurde, Pinter, Ionesco, Strindberg, Camus... Durant ces nuits de naufrage c’est le crépuscule de sa pensée qu’il conjure. "Tous les grands auteurs ont des conversations insensées, toutes les nuits, à discuter entre eux, à travailler comme des dingues, dans un autre monde. Ils parlent entre eux après une représentation théâtrale ou ils ont été présents, c’est la vie de l’esprit qui est en jeu, ça mérite le respect, ça mérite qu’on se sacrifie." Michel Bouquet, extrait de Juste avant la nuit.

Critique =

« HAMLET (METROPOLITAN OPERA) »
4 juin 2022 en salle / 3h 34min / Opera
De Neil Armfield
Avec Alan Clayton, Brenda Rae, Sarah Connolly

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis =
Le roi Hamlet vient de mourir. Son frère Claudius prend le pouvoir et son mariage avec Gertrude, la reine veuve, ne tarde pas. Pendant les festivités, Hamlet fils a une vision du spectre de son père qui lui révèle les circonstances de sa mort : il a été assassiné et réclame vengeance.

Critique =